Activités spontanées

Syndicat potentiel Strasbourg

Exposition du 22 avril au 9 mai 2010

Fanette Chavent observe et reconstitue minutieusement des processus vivants, qu’ils soient d’origines humaines ou végétales. L’installation «Mise au vert»  confronte expansions urbaines et végétales dans une échelle réduite.

 

Mise au vert

Mise au vert…Ou Jack et le haricot magique dépassé par nos apprentis sorciers? «Mise au vert fleure apparemment bon l’enfance: qui n’a pas dans sa prime jeunesse eu la joie et l’impatience de voir croître de petites graines mises à germer…’’ Enfantines également ces petites maisons de papiers, petits cubes au toit rouge et aux murs blancs… Cependant rien de doucereux dans «Mise au vert» – comme souvent dans les travaux de FC, cette apparente quiétude est bien vite troublée, mettant en évidence les méfaits et dérives de nos sociétés contemporaines. Assiste-t-on à la revanche sanglante de Dame Nature face à la défiguration galopante de notre environnement – quelle triste monotonie que cet alignement de petits pâtés de maisons…

Ou alors le côté expérimental de «Mise au vert» met-il en évidence nos apprentis sorciers, facteurs d’OGM, radicalement dépassés par leurs oeuvres? «Mise au vert», petite fable cruelle aux accents prémonitoires, nous interroge ainsi avec efficacité sur notre rapport au monde.

Installation : terre, dark red kidney beans (Phaseolus vulgaris), sérigraphies